Automatiser le changement de permissions sous PyroCMS

Un exemple de console Linux

Lors d’une nouvelle installation de PyroCMS sur un serveur ou lors du déploiement du projet en recette client ou en production, il est nécessaire d’effectuer de façon redondante des modifications sur les permissions. Cette tâche peut s’avérer répétitive et contre-productive.

Je vous propose donc un petit script que vous pouvez rajouter à votre dossier /usr/local/bin (par défaut sur ubuntu, je place l’ensemble de mes scripts dans ce dossier).

il faut rendre le script exécutable en faisant

sudo chmod +x pyrocms_permissions

Je vais rapidement apporter les modifications suivantes :

  • Vérifier qu’on est bien à la racine d’un projet PyroCMS (un simple test pourrait être mis en place)
  • Vérifier que les dossiers existent avant d’effectuer le changement de permissions

Pyrocms : Contribuer aux mises à jour avec git

Cas 1 : Création d’un fork

Rendez-vous sur le dépôt GitHub du projet Pyrocms (vous devez au préalable être connecté au site) et cliquer sur « Fork ».

Un nouveau va être créé qui est une copie du dépôt original. Vous pouvez travailler sur votre propre copie. Afin de travailler sur votre poste en local, utilisez la commande suivante dans un terminal dans votre dossier de travail :

[code lang= »bash »]
$ git clone git@github.com:votrenomutilisateur/pyrocms.git -b 2.0/develop
[/code]

Vous pouvez maintenant éditer le code source, l’ensemble des modifications que vous apportez sont prises en comptes et signalées.

Cas 2 : Utilisation un dépôt externe

Vous pouvez utiliser votre propre dépôt Git

Envoyer ses modifications

Lorsque vous avez effectué des modifications (avez-vous testé correctement les modifications ?) vous pouvez :

  • vérifier les fichiers qui ont été modifiés
  • ajouter / supprimer des fichiers
  • effectuer un commit (livraison)

[code lang= »bash »]
$ git status
$ git add unfichier
$ git add undossier/
$ git rm fichier1 fichier 2
$ git rm -r undossierentier/
$ git commit -m "bug: description du bug corrige"
[/code]

Une fois ceci effectué il ne s’est rien passé, vos modifications n’ont pas été répercutées, vous devez effectuer un push de vos travaux.

Afin d’effectuer ce push il faut executer la ligne de commande suivant

[code lang= »bash »]
$ git push origin 2.0/develop
[/code]

Un cas qui arrive souvent lors de cette étape est que votre dépôt ne soit plus à jour (ceci arrive souvent si quelqu’un travaille sur le même dépôt que vous).

Lancez la commande suivante :

[code lang= »bash »]
$ git pull origin 2.0/develop
[/code]

Si vous devez faire un retour en arrière (récupérer le fichier avant d’effectuer des modifications dessus) vous pouvez faire ceci :

[code lang= »bash »]
$ git checkout — cheminversledossier/nomdufichier.php
[/code]

Récupérer les modifications de Pyrocms

Lorsque vous faites une copie de votre dépôt vous avez la version du projet à un instant donné. Si des modifications ont lieu sur le code source (il suffit de voir l’activité des PULL REQUEST sur un projet pour se rendre compte que ceux ci évoluent toute les heures) votre version n’est plus à jour.

Vous avez la possibilité d’ajouter un dépôt distant existant et de le déposer sur votre branche de travail pour cela il faut effectuer :

[code lang= »bash »]
$ git remote add pyrocms git://github.com/pyrocms/pyrocms.git
[/code]

Ensuite généralement la bonne pratique consiste à lancer les deux commandes suivantes avant de travailler :

[code lang= »bash »]
$ git pull pyrocms 2.0/develop
$ git push origin 2.0/develop
[/code]

Les différents commits sur le dépôt principal sont rapatriés et poussés sur votre propre dépôt.

Une fois les modifications faites sur votre code vous reprenez :

[code lang= »bash »]
$ git status
$ git add unfichier
$ git add undossier/
$ git rm fichier1 fichier 2
$ git rm -r undossierentier/
$ git commit -m "bug: description du bug corige"

$ git push origin 2.0/develop //permet de pousser vos modifications
[/code]

Puis rendez-vous sur votre dépôt sur le site GitHub et effectuez une PULL REQUEST afin d’envoyer vos modifications sur le code source général.

Vous pouvez ainsi contribuer au développement de n’importe quel projet open source.

Article traduit, lien vers l’article original

Configurer Apache et Windows pour créer un Virtual Host

Pour réaliser une maquette de site Internet vous travaillez dans un premier temps sur un serveur local apache (par exemple en utilisant wamp, xampp ou easyphp sous Windows) avant de réaliser la mise en ligne de votre site Internet. Il peut être intéressant de mettre en place des serveurs virtuels (Virtual Host) pour disposer d’un environnement de travail robuste. Continuer la lecture de « Configurer Apache et Windows pour créer un Virtual Host »